Blogue

J’aime à dire que je ne regrette aucune des erreurs que j’ai commise dans mon histoire relationnelle amoureuse. J’ai bien certainement eu plusieurs pardons à m’offrir et à offrir à mes partenaires, mais les apprentissages que j’en ai retiré à chaque fois, en valait la peine. 

Ma façon d’apprendre est très kinesthésique, c’est-à-dire que pour intégrer une information, il faut que je me relationne avec elle, en l’expérimentant. C’est donc souvent en ressentant que je peux dire que je comprends pleinement quelque chose. Quoi de mieux alors qu’une relation amoureuse pour bonifier ma façon de me relationner? Je pense que l’échec amoureux n’est pas de voir une relation se terminer, mais plutôt de ne retirer aucune leçon de cette dite relation.

C’est ainsi qu’à un certain point, j’ai réalisé que j’avais inconsciemment associé ‘Aimer’ à ‘remettre mon pouvoir à l’Autre’. 

C’était un fondement majeur d’un de mes patterns relationnel par défaut. Une façon de connecter que j’ai laissé mourir peu à peu, pour en faire naître une autre. Sans expliquer le pourquoi du comment, voici concrètement ce que ça a donné en relation, selon mon expérience personnelle, de donner mon pouvoir à l’autre :

  • entrer en fusion avec l’autre et ne plus être capable d’occuper mon espace,
  • sentiment d’envahissement et/ou de restriction,
  • perte d’énergie vitale,
  • incapacité croissante à prendre une décision,
  • sentiment d’incohérence,
  • sentiment croissant de contrôle sur l’autre pour avoir l’impression de reprendre mon pouvoir,
  • être prise dans la notion de correct/pas correct,
  • baisse intense de mon estime personnelle et de ma confiance en moi,
  • perte de sérénité, perte de liberté
  • blâmer le tout sur l’autre.

Est-ce que l’un ou l’autre de ses points t’es familier?

La bonne nouvelle, c’est que ça ne sert à rien de se culpabiliser.

La vie est un gros terrain de jeu où nous avons l’espace pour apprendre et évoluer; alors autant avoir ben du fun à expérimenter!

J’en suis venue à la conclusion qu’aimer, ça s’apprend. Aimer est donc une compétence et nous avons dès lors tous accès à son apprentissage, peu importe notre passé, notre histoire relationnelle amoureuse, ou notre ancienne façon d’être et de faire.

Lorsqu’on reprend notre pouvoir, notre devenir peut changer en un claquement de doigt.

La magie, ce n’est pas juste pour les enfants!

Si tu as des défis dans ta vie amoureuse, célibataire ou en couple, je t’invite à prendre un rendez-vous avec moi.

avec Amour,

Karelle Langevin, Coach PNL – Coaching relationnel

 

Publications récentes

La polarité fusionnel – solitaire

La polarité fusionnel – solitaire

La dynamique d’une relation amoureuse n’est pas laissée au hasard, tout comme ses défis n’arrivent pas de nulle part. J’aime à dire qu’une relation est comme un organisme vivant; elle a des besoins fondamentaux, une façon particulière de fonctionner, elle forme un...

lire plus
6 mois coffee free

6 mois coffee free

C’est paradoxal comment prendre soin de soi peut parfois, voire souvent, être tellement difficile et presque contre intuitif. Les dépendances ne sont pas là pour rien. Arrêter de boire du café : facile à dire, difficile à faire. Le mot est faible, c’était...

lire plus
De l’autre côté de l’inconfort

De l’autre côté de l’inconfort

Les défis, les épreuves, la douleur physique, les blessures psychologiques et les brûlures émotionnelles font partie intégrante de la Vie. Notre premier réflexe est souvent de vouloir les éviter, de souhaiter les contourner, de désirer s’en débarrasser, de demander à...

lire plus